J'ai lu

L’idée ici est de vous faire partager quelques lectures sur le thème de la culture cycliste, et de vous donner envie de découvrir l’histoire de notre sport et d’échanger vos bouquins !

Nous avons lu : Raymond POULIDOR Champion ! -Raymond POULIDOR avec la collaboration de Bernard VERRET -Ed° du Cherche Midi.
rpoulidor
Le titre de ce livre « Poulidor Champion » pourrait apparaître comme un oxymore tant le nom de Poulidor est associé à « l’éternel second » dans l’imaginaire collectif peu féru de la chose cycliste. Il n’a effectivement jamais remporté le Tour de France ni même porté la moindre journée le maillot jaune !
Pourtant, Raymond Poulidor est bien un authentique champion et ce livre vous propose de redécouvrir ce personnage central de l’histoire du cyclisme, qui à bientôt 80 ans, vient nous faire partager ses souvenirs. Très agréable à lire dans un style fluide constitué de chapitres courts, vous prendrez plaisir à prendre la roue de ce géant du cyclisme Français.

Il a rêvé de Fausto Coppi avant de le rencontrer, il a forgé la légende du Tour dans son duel homérique avec Jacques Anquetil puis il a ferraillé contre Eddy Merckx, l’empêchant de tourner en rond à plus de quarante ans avant de terminer sa carrière alors que Bernard Thévenet gagnait son deuxième Tour de France. Il a traversé les époques.

Passé pro tardivement après un service militaire accompli pendant la guerre d’Algérie, Raymond Poulidor a fait sienne la devise de son directeur sportif Antonin Magne « La gloire n’est jamais là où la vertu n’est pas ». Il commence sa carrière sur un exploit retentissant en remportant Milan-San-Remo en solitaire.
Vous revivrez ses exploits dans le Tour de France, mais aussi ses épisodes de malchance légendaires qui contribuèrent à son extraordinaire « poupoularité » comme l’écrivait Antoine Blondin. Vous comprendrez qu’au-delà de l’authentique champion, Poulidor est aussi un grand Monsieur, fidèle en amitié, modeste et farceur, qui continue à apprécier la vie avec bonhomie.
L’ouvrage se termine sur une énième pirouette, puisque Poulidor s’éclipse en rendant un dernier hommage à Jacques Anquetil son plus grand adversaire et rival devenu son meilleur ami.Vous comprendrez alors qu’il n’y a qu’une réponse possible à la question « Anquetil ou Poulidor ? » puisque ces deux champions sont les deux faces d’une même médaille…